Amsterdam, ville d’eau

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il y a deux semaines je suis partie pour un petit city-trip de trois jours, avec une copine, SANS MEC NI BEBE. Clairement, partant de ce postulat, j’aurais pu aller dans la ville la plus laide du monde que j’aurais été sur mon petit nuage.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Petite déception pourtant, en sortant de la gare centrale. La ville est très jolie, avec ses nombreux canaux apportant une fraîcheur bienvenue, ses maisons de briquettes et leurs parterres d’herbes folles, mais outre le côté très touristique qui créé un effet étouffant dans les petites rues coquettes, la ville n’est clairement pas agencée pour des piétons : beaucoup de trottoirs sont minuscules (ceux qui ne le sont pas sont les plus touristiques, donc remplis de touristes), sans ombre, et on manque de se faire renverser par une voiture ou un vélo tout les mètres. Les vélos donc, ah putain les vélos. J’adore cette idée de prédominance du deux roues, dans une ville où la voiture marque un temps d’arrêt, prend ses vapeurs de pollution et s’en va voir ailleurs sur les grandes artères. Sauf que les vélos ont la priorité sur tout, et que le code la route, ils en font du joli papier mâché. Même en traversant au vert pour les piétons, en étant sur le minuscule trottoir dédié, il faut toujours être sur le qui-vive. Le vélo ne ralentit pas, jamais, et c’est au piéton de tout faire pour dégager de son chemin dès lors que leur sonnerie irritante retentit. J’ai trouvé ça extrêmement désagréable. De plus, les scooters sont considérés comme des vélos et ont le même comportement, ce qui fait passer mon humeur de « gniagnia j’en ai marre » à « omg je vais tous leur arracher leurs yeux et les donner à manger aux poissons ». Inutile de dire que je n’ai pas cherché un seul instant à louer cet engin de malheur en ville.

20170617_114800

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Amsterdam est relativement peu étendue, au regard de certaines autres capitales, dont la plus grande richesse est sa multitude de canaux. Il est très facile de se perdre tant tout semble se ressembler, alors nous avons déambulé, au hasard, passant d’un canal à un autre, cherchant à nous éloigner d’un centre-ville bondé. Peu de monuments forts à voir, et éparpillés dans tout le centre. Beaucoup de musées par contre, de tout style et de tout sujets. Un petit budget à prévoir par contre. Nous n’avons fait que le Moco Museum, avec exposition temporaire sur Banksy (géniale) et Dali (complètement ratée), et alors que nous voulions faire la maison d’Anne Franck, nous avons deux jours consécutifs rebroussés chemin. Trop de monde, trop d’attente, et même ceux qui avaient pris leur billet sur internet (eux seuls ont accès entre 9h30 et 15h à la maison), l’attente était longue et en plein soleil (rapport donc qu’aucun arbre ne semble faire plus de 2m50). La deuxième fois on a trouvé refuge dans la chaîne Dutsh pancakes et nous avons pu, en bonnes touristes, nous faire arnaquer au moins une fois durant ce séjour. Pas la peine d’entrer, passez votre chemin, c’est très cher et c’est même pas bon.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Nous avons très rapidement eu envie de nous enfuir du centre-ville, surtout qu’avec la chaleur c’était encore plus difficile d’être autant serrés. Nous avons tracé droit vers les docks de l’est, au terminus du tram et avec encore bien 10mn de marche et nous avons trouvé un quartier résidentiel ultra mignon et surtout, The Spot de baignade. En pleine ville. En plein fleuve. Rien à voir avec la Seine ou le Rhône, ici l’eau est claire et tout les habitants de la ville sautent dedans. C’est vraiment ce que j’ai préféré à Amsterdam, ce quartier loin de tout, avec des mômes sur leur bouée licorne à côté des nombreuses péniches et bateaux amarrés qui rappellent qu’Amsterdam est une ville d’eau.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Niveau nourriture, les hollandais ont un rythme qui ressemble à celui des anglais : petit-déjeuner de la mort avec du salé et du sucré, un déjeuner sur le pouce (club-sandwich, petits tapas à grignoter) et dîner tôt, vers 18h (beaucoup de restaurants ferment à 21h/21h30!). Nous avons mangé pour très peu cher au final, environ une vingtaine d’euros pour deux pour déguster des plats locaux comme le bitterballen (c’est frit, à la viande, avec une sauce étrange. La base), des frikadels à la Brasserie de Prael, du hareng frais trempé dans quelques oignons (meilleur plat du monde, pour genre 3€) au Volendamer Vishandel (avec le patron le plus gentil-chou du monde) ou encore des sandwich de poisson dans les food-trucks qui se baladent dehors. Et puis un bo-bun aussi, car les bo-bun c’est la vie et que ceux du Pho-Viêt déchirent tout.

20170617_123853

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais le gros point positif de ce séjour a été notre auberge, le Lucky Lake. C’était excentré, c’était paumé mais c’était merveilleux.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Lucky Lake, l’auberge la plus cool du monde, j’avais des tas d’étoiles dans les yeux. Les caravanes ou maisonnettes multicolores, la caravane « cinéma », la caravne « lecture » ou encore la caravane « lounge » avec ses bangs surmontés de grandes feuilles de canna, le bus du petit déjeuner, la cuisine ouverte, libre. Tout est beau, tout est chouette, tout est libre. Les gérants ont réussi à créer une ambiance vraiment particulière, complètement hors du temps. Avec sa location de vélo (1,50€ de l’heure) et de kayak (3€ de l’heure), le lac à deux pas et la campagne hollandaise, plate, à perte de vue, je me suis demandée si, vraiment, nous allions aller nous balader à Amsterdam. Et donc au final, non, le dernier jour nous l’avons passé loin de la foule, des sentiers battus et des hordes de touristes. Nous avons enfourché les vélos pour la matinée, pris le temps de nous baigner dans le lac et en fin de journée, nous avons pu pour 20€ faire 3h de bateau pour être déposé à Amsterdam. La journée parfaite pour une fin de séjour !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(Abconde, petit village à quelques coups de pédale du Lucky Lake)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :