Manger à Paris

Je suis une personne qui est facile à contenter et au final il y a trois choses que j’adore dans la vie : lire, manger, voyager. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez du voir passer quelques couvertures, ici et là (et vous les avez évidemment lus, en suivant mes merveilleux conseils de lectrice éclairée). Mais au final, je ne parle jamais des restaurants où nous allons alors que c’est un pôle de dépenses important dans notre budget mensuel. Il faut dire que l’Ours cuisine, et je le cite, « avec ma carte bleue ».

Qui dit Paris, dit variété de restaurants à en donner le tournis (et pourtant, j’ai jamais trouvé de restaurants polynésien ouin ouin) et surtout : le brunch. Y a pas à dire, merci les parisiens, vous avez sauvé l’humanité. Nous en avons testé beaucoup et retenus quelques uns dont je voulais vous partager les adresses aujourd’hui.

Les originaux

Le Djawa Lab , situé 25 rue des Mathurins. Comme moi, vous passerez votre temps d’attente entre la commande et l’arrivée du plat à essayer de prononcer ce mot. Et puis comme moi vous laisserez tomber pour savourer ces délicieux plats indonésiens. C’est bon, c’est beau et ça sent bon, combo gagnant. C’est la première fois que je mange indonésien et j’ai adoré. Le service est tenu par une équipe jeune et adorable. La salle étant aussi minuscule que mon envie de reprendre le sport cette année, pensez à réservez !

Avec le Bus burger vous embarquerez 2 rue Jacquard dans un ancien bus de la RATP complètement réaménagé avec goût, dans une ambiance un peu vintage. Le serveur, un personnage haut en couleurs et très chaleureux, prend vraiment soin de sa clientèle. Chouchouté, attablé devant un burger savoureux, il ne reste plus qu’à profiter de la vue de Paris. En effet, ce drôle de bus vous emmènera dans les coins les plus célèbres de la capitale ! Après avoir testé le midi et le dîner, je ne peux que vous recommander de choisir la balade de nuit !

20171207_134046

Le raffiné

Niché dans une rue piétonne, la rue Raymond du Temple, à Vincennes, à deux pas de mon boulot, c’est une collègue qui m’a fait découvrir Le Tamarin, où nous nous retrouvons régulièrement pour débattre sur la situation sociale en France (en vrai il y a de fortes chances que le niveau se situe au-dessous de la ceinture). Ce restaurant thaï présente une carte restreinte, où tout est fait maison, dans des proportions plus que généreuses. Compte tenu de l’emplacement, le menu du midi à 13.90€ est un rapport qualité/prix absolument imbattable.

Les « kids friendly »

Même si nous avons l’habitude d’emmener Poupoule au restaurant depuis sa naissance (ses 10 jours exactement, où nous nous sommes goinfrés en bons jeunes parents débordés, de choucroute et flammenkuche aux Trois Brasseurs), parfois nous aimons juste manger notre repas, sans parler à une enfant, ramasser pour la 135843132134 ème fois ce foutu jouet qui a pas la version retour, ou lire, encore et encore et encore, un livre (le même, forcément). Les restaurants estampillés kids friendly offrent des salles avec des jouets où ton enfant oubliera donc ton existence pour aller mâchonner un playmobile mâchonné par des dizaines de bouches avant lui (mais ça, faut pas y penser). Au départ, le concept nous tentait pas. Avant, Poupoule ne présentait aucune velléité d’indépendance et semblait plutôt vouloir fusionner avec moi. Néanmoins, quand elle a commencé à jouer seule (à plus de 2 ans donc)(ouin ouin), nous avons fréquenté plus régulièrement ce type de restaurant. Nous avons donc découvert le classique 400 coups du côté de Bercy et le Super Café (au 16 rue Fontarabie), avec des brunch plus que délicieux étant donné qu’il est partagé dans une solitude parentale des plus agréable.

Le brunch de qualitay

Parler de brunch, ce n’est à mon sens pas assez précis. Il y a autant de variété de brunch qu’il n’y a d’estomac. Plutôt sucré ou salé ? Occidental ? Végétarien ? Le Twinkie Breakfast permet de réunir plusieurs goûts par sa pluralité de formules proposées. Évidemment, je suis team pancakes et haricots à la vie à la mort.

20170326_132411

Le Bistrot

A Paris, il y a de nombreux bistrots et c’est difficile de faire son choix. Celui des Galopins, rue de Clichy, nous l’avons découvert par hasard, et ce fut un vrai coup de coeur. Une bonne ambiance de bistrot, un patron blagueur et de la qualité dans l’assiette. La cantine est d’un autre type de bitrot, très convivial perdu dans une rue peu fréquentée de Vincennes (Rue Victor Basch). La déco arrive à être à la fois très travaillée dans le détail tout en donnant une impression de décontraction et de nonchalance. La carte est remplie de plats maison et de saison.

20171006_131102

Publicités

2 commentaires sur “Manger à Paris

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :