Cheverny VS Azay-le-Rideau

Endgame peut aller se rhabiller, nous avons là un vrai combat de titans ! Pour un bref week-end à deux début Mars, nous avons pu découvrir deux châteaux de la Loire très différents l’un de l’autre. Chacun de notre côté nous avions déjà fait Chambord avec nos familles, j’avais déjà vu Blois et Valençay, du coup nous avons (enfin je, on va pas se mentir) porté notre dévolu sur ces deux-là. Pourquoi ? Comment ? Qui met Thanos à terre ?

Cheverny

Pourquoi ? Parce que Tintin. C’est vraiment l’unique raison de ce choix, vu qu’il y en a un qui est complètement gaga. Et c’est vrai que Cheverny, sans Tintin, ce n’est pas le château le plus intéressant que j’ai eu à visiter en France. Il ne possède pas la grandeur de Vaux-le-Vicomte ou encore le charisme médiéval de la forteresse de Bourbon l’Archambault. C’est un château typique de la renaissance, ni plus ni moins.

dav

dav

L’agencement de l’intérieur est propice à un encombrement de visiteurs. Contrairement à de nombreux châteaux, les pièces sont assez petites et le visiteur ne peut y entrer, l’observation se faisant alors à la porte. Nous avions beau être peu nombreux ce jour-là, le bouchon humain s’est vite créé, avec la pression de dégager au plus vite pour que chacun profite de sa demi-seconde de plaisir. Et quel dommage ! Car l’intérieur est beau et répond à tout les critères du château de cette époque, avec actuellement une incrustation d’éléments de décor anachroniques en légos qui dynamise l’ensemble (et une belle référence aux Triplés !).

dav

 

dav

La force de Cheverny est sans conteste son excellent musée dédié à Tintin. A la fois interactif et coloré, il captive totalement l’attention du visiteur. Les néophytes découvriront le détective à houppette, les initiés apprécieront la mise en place et le soin aux détails. Mention spéciale au cabinet du professeur Tournesol et le salon des 7 boules de cristal, dont l’ambiance horrifique a été recréée avec beaucoup de soin. Petit indice : n’hésitez pas à répondre au téléphone si celui-ci sonne …

dav

 

dav

Azay-le-rideau

J’ai pas mal hésité pour le choix du second château. Je ne voulais pas forcément retourner à Chambord le très très connu et très très visité. Je souhaitais un château plus petit et quelque chose de plus original que la simple architecture renaissance, que nous avions déjà apprécié avec Cheverny. C’est pour cela que j’ai choisi Azay-le-Rideau, qui domine son petit lac, au cœur d’un bel écrin paysager. C’est romantique à souhait ! (*insérer ici un gif de l’Ours qui lève les yeux au ciel*)

dav

Ce que je ne savais pas, c’est que nous allions découvrir des installations créatives absolument bluffantes : des boîtes à musique, des théâtre de papier, des mannequins aux tenues délirantes. A la fois décalées et tout à fait à propos, participant à l’ambiance onirique du lieu. Le château est petit mais les détails sont partout, comme ces escaliers sculptés de nombreux détails. Partout où se pose le regard, il y a quelque chose à admirer et à découvrir. La déambulation dans l’édifice est ouverte, avec cette sensation de liberté dans la visite alors que notre chemin est complètement balisé.

 

Bien qu’encore en hiver, le parc reste très agréable, surtout avec la présence de ce petit lac (peut-on dire étang ?)(l’Ours dit que c’est seulement une flaque). Sans vent, il nous aurait offert le parfait exemple de miroir d’eau, très en vogue à l’époque grâce à Le Nôtre.

azaylerideau4

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :